Quel est l’impact du gluten sur nos articulations ?

Douleurs articulaires et gluten

Le gluten soulève de vifs débats. Beaucoup critiquée, la protéine de gluten peut s’avérer dangereuse pour certaines personnes intolérantes. Mode de vie ou réelle maladie, les avis sont partagés. Certaines études montrent que le gluten pourrait impacter également notre système articulaire et musculaire. Dans cet article, nous tenterons de répondre à la question suivante : quel est l’impact du gluten sur nos articulations et nos muscles ? Quels sont les aliments à base de gluten à bannir de notre alimentation ?

Qu’est-ce le gluten ?

Le gluten désigne en fait les protéines présentes dans certaines céréales comme : le blé, le seigle, l’épeautre, l’avoine ou l’orge. Elles peuvent se trouver sous différentes formes comme la farine ou l’amidon. Son étymologie vient du latin « glutinum » qui signifie « lien » ou « colle ». En cuisine, il permet de lier les ingrédients entre eux lors de l’hydratation et le pétrissage de la farine de blé. C’est comme cela que l’on obtient une baguette moelleuse à la boulangerie

Le gluten cause-t-il des douleurs aux muscles et articulations ?

À proprement parler, le gluten n’influe pas sur les douleurs musculaires et articulaires directement. Toutefois, alors qu’1 % de la population française serait allergique au gluten et environ 6 % serait intolérantes, de récentes études montrent que les allergiques ou les personnes souffrant de la maladie de cœliaque au gluten se plaignent d’avoir également des douleurs aux articulations. Les individus ayant arrêté leur consommation de gluten déclarent ressentir également moins de douleurs articulaires et musculaires*.
Différents facteurs peuvent expliquer cela. La perte de poids découlant d’un arrêt de consommation de gluten (parfois riche en calories) soulage les articulations : celles-ci ne sont plus compressées par le poids et donc améliorent la mobilité. Mais attention, les spécialistes avancent que la perte de poids lors d’un régime sans gluten ne va pas soulager l’ensemble des personnes qui souffrent de ces inconvenances.

Même à faible dose, l’alcool (bière) est à proscrire, car elle contient du gluten. Des scientifiques de l’université de Nottingham ont interrogé via un formulaire à 1042 patients de 46 à 86 ans souffrant d’arthrose sévère et 1123 patients qui n’ont pas de problèmes particuliers. Parmi les patients souffrant d’arthrose, les buveurs de bières sont les plus nombreux. Et pour cause, la bière (gluten) provoque la prise de poids. Résultat : les articulations ont plus de mal à soutenir le poids du corps**.

Quels sont les aliments à base de gluten à éviter ?

Les aliments à éviter sont nombreux car, on retrouve cette protéine dans une large majorité de nourriture que nous mangeons chaque jour comme : plats préparés, sauces toutes faites, les gâteaux, les pâtisseries, le pain. En cas de trouble intestinal, il est conseillé de diminuer votre consommation de gluten en préférant des farines sans gluten, par exemple.

Cependant, il peut arriver que suivre  un régime sans gluten  entraîne des carences en fer, fibres, zinc ou bien encore, de vitamines B. Par conséquent, nos experts vous encouragent à consulter un spécialiste afin d’éviter tout problème. Il trouvera avec vous un moyen de vous supplémenter à l’aide de compléments alimentaires.

Les études n’en sont encore qu’à leur début ce qui ne permet pas encore de dire avec certitude que le gluten a un impact sur les douleurs articulaires et musculaires. Les chercheurs continuent de mener des études pour tenter de trouver un lien entre les symptômes de la maladie de cœliaque et les inconforts articulaires. Des compléments alimentaires peuvent vous aider à améliorer vos articulations comme les gels à base d’harpagophytum. Adopter un mode de vie sain permet également d’améliorer votre mobilité et aide à soulager vos douleurs au quotidien.

* Umberto Volta, M.T. Bardella & al. An Italian prospective multicenter survey on patients suspected of having non-celiac gluten sensivity, BMC Med. 2014; 12:85.

** Beer and wine consumption and risk of knee or hip osteoarthritis: a case control study. S.G. Muthur et coll. Arthritis Res. Ther. 2015. doi:10.1186/s13075-015-0534-4

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *